Naturellement Sacré

L’exposition
 

Le projet « Naturellement Sacré » né d’une idée en dialogue avec Duncan Pinhas, dans le cadre de la manifestation « Ondes et Lumieres 2014 » organisée par la Communauté des Communes du Pays d’Orthe et soutenue par le Conseil Général des Landes.
 
Le titre de l’exposition « Naturellement Sacré » invite à réfléchir sur l’état d’amnésie qui affecte notre époque et qui hante notre futur, l’oubli (partiel du moins) de la sacralité du rapport entre nature et culture.
 
L’intention du projet est de retrouver et d’indiquer les manifestations et les évidences de cette ancienne harmonie. Les traces du temps, la rencontre des forces naturelles et humaines, la transformation des matières, le renouvellement des traditions, l’origine des symboles du sacré sont parmi les axes de recherche que nous avons exploré lors du période de résidence.
 
Par le remaniement des matières des paysages naturels et culturels, nous avons essayé de retracer les liens entre ceux-ci. Le résultat s’articule en un parcours structuré en sept installations qui accompagne le visiteur de l’exposition à la découverte du rapport entre le territoire et ses habitants, entre la terre et l’homme. Les pièces de cette exposition sont des extensions dans l’espace du fil narratif de la performance audiovisuelle, qui est présentée lors des Journées du Patrimoine 2014.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Catalogue et CD
 
Le catalogue a été conçu comme un objet qui complète l’exposition. Imprimé sur papier recyclé et accompagné d’un disque de Duncan Pinhas, l’édition est introduite par un texte critique de Riccardo Venturi, chercheur à l’Institut National d’Histoire de l’Art, qui traite des premières oeuvres du Land Art jusqu’à l’événement Anthropocène que notre société affronte. Les 62 pages en couleur revisitent les matières visuelles de l’exposition pour se conclure avec une interview des artistes.
 
Disponible
> En ligne
> A l’Abbaye d’Arthous (Hastingues)

 
A coté, extraits du Catalogue et du CD
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Traces du Temps
 
Traces du Temps s’articule en une série d’interventions minimales portant sur les signes que le temps a laissé sur le site. Chaque point d’observation offre un agrandissement optique des particularités architecturales du monastère. Le son évoque, quant à lui, les dynamiques des transformations naturelles sur les sujets observés, opérées dans le temps.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Méandres de l’Eau
 
Installation sonore qui met en espace les empreintes sonores du Gave relevées sur le site du monastère et dans le Pays d’Orthe.
 
Un couloir de haut-parleurs orchestre les mouvements du fleuve, révèle ses tempéraments mais aussi l’activité passée des hommes dans le cryptoportique. La diffusion de ces flots, enregistrés cet hiver pendant les grandes crues, contraste avec le courant plus calme de l’été.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Rencontre des Forces
 
Compositions de photographies (prises au Pays d’Orthe) qui cataloguent les confrontations des efforts d’aménagement aux logiques des forces naturelles qui, à leur tour, créent d’autres structures qui complètent l’œuvre.
 
Les géométries générées entre la pierre utilisée pour bâtir, l’eau et la végétation nous parlent de la frontière entre environnement sauvage et anthropisé. Elles nous rappellent autant de la lutte entre ces règnes que d’une possible harmonie.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 


Pierres en Mutation
 
Le son crée la forme. Les vibrations acoustiques, issues d’instruments traditionnels, modèlent la poussière de pierres de l’Abbaye. Les formes obtenues suggèrent les entrelacements présents dans les mosaïques, les chapiteaux et les modillons des monuments du Pays d’Orthe. Une analogie s’opère ainsi entre des formes naturelles et des représentations culturelles.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 


Suspension sur Terre
 
Installation polysensorielle qui permet de découvrir la morphologie du territoire et comment l’homme l’a modelé: l’aménagement des champs, des rivières, des bois.
 
La projection au sol fait défiler des vues aériennes de la région pendant qu’un système synchronisé de ventilateurs donne au spectateur l’impression de voler au-dessus territoire.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 


Géométries du Sacré
 
Installation audiovisuelle qui invite à la méditation.
 
La projection circulaire au plafond propose une élaboration animée des représentations du sacré issues des Abbayes du Pays d’Orthe. La narration suit deux dynamiques: une d’évolution, des roches de l’environnement aux pierres sculptées; une d’involution, des motifs représentant l’humain vers l’animal et le végétal, jusqu’aux formes abstraites entrelacées, dont les reflexions kaléidoscopiques rappellent aussi bien des mandalas que des rosaces.
 
En résonnance aux formes géométriques, une composition est diffusée sur six haut-parleurs. Il s’agit d’une composition de motifs musicaux méditatifs d’empreinte régionale : la cornemuse landaise de Yan Cozian, la vielle à roue de Simon Guillaumin et le choeur Dauna Jupeta. Les sons des matériaux naturels sont rythmés puis associés aux instrumentations, qui progressivement lévitent en trames répétitives lumineuses.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Voix du Paysage
 
Documentaire sonore qui dévoile le vécu du territoire par les habitants et acteurs du Pays d’Orthe, ainsi que leur sensibilité au paysage. Les témoignages sont entremêlés de captations sonores qui sondent l’environnement et les espaces acoustiques visités.
 
Illustrés par des photographies, six chapitres sont à écouter:
 
- La représentation du sacré
- L’histoire de la région
- L’aménagement du Gave
- Les inondations
- L’exploitation de la terre
- Les promenades